c’est comme si ma vie n’avait duré qu’un jour tout n’a l’air d’avoir duré qu’un éclair je vois ma jeunesse et quand les années semblaient longues tout m’échappe toutes les années toute ma vie a disparu j’étais jeune comme vous quand la vie a l’air infinie c’est comme un mensonge maintenant je revois tout et je suis au bout et rien n’a duré je n’ai plus rien en moi rien devant moi c’est si effrayant j’ai si peur j’ai tout perdu je n’ai rien pu voir je n’ai rien pu vivre ma voix me trahit mon âge me ment et m me vole ma jeunesse est perdue ne m’abandonnez pas tenez moi contre votre jeunesse donnez moi encore quelque chose gardez moi auprès de vous je veux sentir encore ces années devant ma vie j’aimerais tant sentir encore la force et le pouvoir et l’arrogance et l’innocence et revoir encore longtemps tous ceux que j’ai aimé la vie est si rapide tout s’est enfui tout m’a trahi je n’ai plus que les rêves pour retrouver ma vie j’ai si peur j’ai si peur vous êtes si loin de moi vous êtes encore là-bas vous ne me croyez pas c’est si incroyable quel mensonge quelle cruauté vous ne me croyez pas vous me laissez là vous êtes des étrangers repartez ne me laissez pas ici aussi se vie j’ai rêvé qu’on m’appelait qu’on venait me chercher qu’on m’emportait tout va si vite je vois hier et hier et rien je vois ceux qui ont su je sais cette fuite effrayante cette illusion je ne peux rien faire

 

 

 


C'est comme si ma vie n'avait duré, 2008

 

Lien vers C'est comme si ma vie n'avait duré
Fusain sur papier de soie

 

EMMANUEL ARAGON



INSTALLATION

DESSIN

LIVRE

TRANSCRIPTIONS



ACTUELLEMENT

TEXTES

PARCOURS

CONTACTS / LIENS