te sens soudain vivante image me couvre traverse happe
fonde
ta voix tes mots tes noms tous invisibles
mon sein mon ventre
ton souffle garde porte
la nuit renomme redresse retouche
dure refais revis rêve comme tes instants infinis tes noms tous toute ta vie s’évanouissent en ma mémoire
ta vaillance tapie désormais
tes yeux juste derrière
ta tête entre deux mains
enserre
ne tombe ne renonce ne reviens
ne compte que ton surgissement la volonté confiée
cambre
impérative lointaine soulevée sauvée
dressée mon sang devenue
douce protégée ne doute
plus aucune crainte enfouie
tiens

 

 


 

 

Transcription réalisée par Marie-Sylvie Barrère,
conservateur du patrimoine aux Archives Bordeaux Métropole

Enfouis
Installation in situ, inscription murale, pastel
Exposition Mémoire de pierre de la Grande Guerre,
Archives Bordeaux Métropole
2018




 

EMMANUEL ARAGON



PIECES

TRANSCRIPTIONS

 

 

CV

TEXTES

CONTACTS

 

ACHETER