Faire intimement avec tout ce qui vient et qui n'a pas de sens dans ce quel suite parfois je je ni un tremblement magique de la nuit du fond de moi

Et pourtant jamais je ne sais quitter ni retrouver sans en mourir mais j'ai vu du creux de ma chair que c'est pas ce que je veux que je dois enfin pouvoir te dire tu crois que tu es avec moi dans mes bras mais cette peur terreur du fond des hordes je la veux plus là c'est avec une autre que celle que tu immobilises que je veux trouver librement doucement sans reproche sans guerre sans que la mort se détache de cette vie fantomatique mirage tendre trouver hors la brusquerie trouver le beau déséquilibre des tangentes

 

 

Faire intimement avec tout ce qui vient, 2012


Lien vers Faire intimement avec tout ce qui vient
Publication dans la revue L'Assaut

EMMANUEL ARAGON



INSTALLATION

DESSIN

LIVRE

TRANSCRIPTIONS



ACTUELLEMENT

TEXTES

PARCOURS

CONTACTS / LIENS